Il y a quelques jours, lemonde.fr, sous la plume d’Annie Kahn, décryptait une enquête publiée par la Harvard Business Review sur la correlation entre performance en entreprise et loisirs ! Un rapprochement pour le moins interpellant.

Pratiquer un loisir… au travail ?

S’il est déjà compliqué de concilier vie personnelle et professionnelle, de se déconnecter totalement du travail, inciter les salariés à avoir plus de loisirs semble pour le moins paradoxal.

Qui ne se remettrait pas au sport, à la musique, au chant, à prendre des cours de dessin s’il en avait le temps ? Celui qui pratique gagne en bien-être et, lorsque ce loisir est pratiqué au sein même de l’entreprise, le gain de performance est réel.

Un booster de performance

Les études cognitives viennent appuyer ce constat : les zones du cerveau qui réagissent à une émotion (lorsque vous créez, jouez un morceau, cuisinez, peignez…) ne sont pas celles de la pensée rationnelle.

Se mettre dans cette gymnastique d’esprit (émotions/pensée rationnelle) est une très bonne idée si l’on en croit les chiffres et enquêtes cités.

Gagner en agilité avec une activité artistique

Une étude réalisée en 2016 indique qu’il suffit de 45 minutes d’activité artistique « sans stress » pour reprendre confiance en ses capacités et gagner en agilité et en performance.

Si vous pouviez choisir un loisir à suivre au sein de votre structure de travail, quel serait-il ? Sophrologie hebdomadaire, tournoi de foot ou de ping-pong annuel, initiation à la méditation, activité musicale ? Ou bien peut-être avez-vous d’autres pistes…