Cela ne vous a pas échappé si vous achetez (encore) votre journal dans les kiosques à journaux et autres maisons de la presse. Il y a eu ces dernières années une sacrée multiplication des magazines « feel-good ».

Surfer sur la feel-good attitude

Tout comme le secteur de l’édition, les médias papiers ont vu fleurir de très nombreux titres aux noms parfois mystérieux mais aux sous-titres invitant régulièrement au bien-être. Injonctions d’hier remplacés progressivement par des éléments de langage moins dirigistes.

Exemple avec Psychologies, « le magazine qui aide à mieux vivre sa vie » des années 2000 se barde aujourd’hui d’un bandeau « Agir sur sa vie ». Un verbe d’action positif qui ne peut qu’être adopté par ses lecteurs.

La course au titre le plus inspirant

Regardez la photo : qu’est-ce qui vous donnerait envie d’acheter un magazine plutôt qu’un autre ?

    • Les choix d’illustrations apaisantes aux jolis tons pastels ?
    • Des sujets qui répondent à vos interrogations du moment ?
    • Des personnalités dont vous vous sentez proches ou qui vous rendent curieux ?
    • Des incitations au lâcher-prise, au « slow-life » ?
    • Des pistes pour retrouver de la sérénité et s’offrir une plage de bien-être dans un quotidien stressant ?

Les feuilleter avant de s’y abonner, en version numérique ou papier, est inspirant à coup sûr.

Du bonheur à ne plus savoir qu’en faire

Attention cependant, tout lire peut donner le tournis ou s’avérer fortement répétitif !

« Happinez – Féminin, positif et Inspirant (Mindstyle) »,

« Flow – douceur de vivre et bonheur des choses imparfaites »,

« Simple Things -ralentir, s’évader, être bien, partager, déguster »

à ne pas confondre avec « The good life – business & lifestyle » qui se glisse parfois sur la même étagère de présentation,

« In the Moment – parce qu’être soi n’attend pas »,

« Kaizen – et son construire le monde pas à pas » (avec une très belle interrogation sur le rire dans leur numéro en cours),

« Respire – bien-être, pleine conscience, évasion… créer du temps pour soi ».

« Life » ou « Dr Good » ?

Ah… où est passé « Mellow – ma vie en mieux » ?

Pas facile de s’y retrouver, quand, en plus des magazines santé, philo, yoga ou autres viennent se glisser dans le lot. Ou que vous êtes un anti-anglicismes farouche. Mais ceci est une autre histoire…