Dans le domaine du leadership, les modèles qui nous viennent des Etats-Unis sont souvent cités en exemple, reproduits ou adaptés. Dans « Leadership sans ego, Vous croyez que vous êtes spécial ? C’est faux » (Editions Fayard), ils sont déconstruits avec humour.

Trois auteurs scrutent à la loupe le concept même du leadership. Ce livre abécédaire dépoussière les vieilles notions de leadership avec des accroches simples, amusantes et pleines de sagesse.

Bob Davids, entrepreneur américain multi-expérimental (high-tech ou vignoble), Isaac Getz, professeur et co-animateur de « l’écosystème de libération d’entreprises » et Brian M.Carney, ex-directeur des pages « débats » du Wall Street Journal et dirigeant d’entreprise sont les co-auteurs de ce livre. Leur préface l’annonce : il s’agit « d’inverser notre conception du leadership, rien de moins. »

Ce n’est ni le même homme qui se baigne, ni la même eau

Les stars du monde des entreprises de ces deux dernières décennies voisinent parfois avec Héraclite, le général Eisenhower et…Bouddha. Pour expliquer que les notions mêmes de management, de ce qu’est « être un leader » changent « ce n’est ni le même homme qui se baigne, ni la même eau » est une évidence.

Abécédaire

  • Arc et flèches
  • Baratin
  • Communication, comme ciment
  • Culture de la responsabilité
  • Ego
  • Kangourou, le premier bond du bébé
  • Inspiration vs Transpiration
  • Marketing de votre créativité
  • Responsabilité
  • RTT – Remets Tes Tongs
  • Vie conjugale et double échelle
  • X-filtration

sont quelques-unes des notions abordées dans ce livre qui vient de paraître chez Fayard. Les termes sont parfois juste décrits, au regard d’une expérience en entreprise. Parfois mis en regard d’une Table Ronde. Ces éclairages sont extraits de centaines d’heures d’interviews et ancrent les propos des auteurs.

Ouverture et créativité

L’exemple de cette notion est assez parlant. Descriptif : « dans une société, la créativité peut être facilitée par un leader ouvert qui structure la culture d’entreprise de telle sorte qu’elle soit suffisamment libre pour que chacun écoute l’autre et ne juge pas ses idée (…) ». Le focus Table Ronde est porté par John Wooden, un très grand entraîneur de basket (aujourd’hui décédé) « au sein d’une équipe, la coopération n’existe que quand le leader se préoccupe de ce qui est bien plutôt que de qui a raison (…) Cette approche nourrit la créativité, qui entraîne à son tour les améliorations. »

Humour et décalage

Quelques notions prêtent à sourire, volontairement. Comme pour « Neuf hommes et un bébé ». Lorsqu’on lui demande d’embaucher plus d’ingénieurs pour accélérer le développement d’un produit (p.90), la réponse apportée est « Ecoutez, neuf hommes et une femme ne peuvent pas faire un bébé en un mois… ». Un clin d’œil facile pour expliquer la Loi de Brooks « Ajouter de la force de travail à un projet logiciel qui a pris du retard accentue ce retard ». Dont acte.

Un abécédaire « trésor de sagesse et de conseils pour tout aspirant leader » et source de cette inspiration chère à Zenipunchy.